CAMEROUN
NACHTIGAL

Vers le développement bas-carbone du Cameroun

Depuis 2018, STOA investit dans la construction d’un barrage hydroélectrique d’ampleur au Cameroun. Le projet, porté par la société camerounaise Nachtigal Hydro Power Company, permettra de développer l’offre d’électricité dans le pays.

 

Le projet

En décembre 2018, STOA a pris une participation de 10 % dans la société de projet camerounaise Nachtigal Hydro Power Company (NHPC) aux côtés d’Électricité de France (EDF), de l’État came­rounais, de l’International Finance Corporation (IFC) et d’Africa 50. L’objectif : concevoir, construire, financer, exploiter et maintenir un barrage hydroélectrique de 420 MW sur le fleuve Sanaga situé au niveau des chutes de Nachtigal, village situé à 65 km au Nord-Est de la capitale Yaoundé. La construction d’une ligne de transport d’électricité de 50 km jusqu’à Nyom est également prévue.

 

Les enjeux

Un projet sans précédent en Afrique

En février 2019, cette initiative a reçu le prix du meilleur projet mondial dans le domaine de la structuration des financements multilatéraux, une distinction décernée par le magazine Project Finance International édité par Thomson Reuters. Au moment de sa mise en service – prévue pour 2023 –, le barrage de Nachtigal sera en effet le plus important barrage développé sur le continent africain en financement de projet pour un coût total de 1,2 milliards d’euros. Il permettra de répondre à la demande croissante d’électricité au Cameroun en desservant 30% des besoins du pays, tout en générant de l’énergie à un coût compétitif. Cette solution bas-carbone jouera également un rôle décisif dans la transition énergétique du pays. À terme, ce sont près de 850 kteq de CO2 qui pourront être évitées chaque année à l’échelle nationale.

Un management des risques ambitieux

Les risques environnementaux et sociaux du projet sont gérés à travers un système de management ambi­tieux. Celui-ci comprend notamment un plan d’action de développement économique local et des mesures dédiées à la biodiversité déclinant les Performance Standards d’IFC : protéger mais aussi éviter, réduire et compenser les impacts négatifs du projet lors des phases de construction et d’opération.

Avec le soutien d’IFC et d’ONG spécialisées, NHPC a formé son personnel à la prévention des violences basées sur le genre. En 2019, 29 % des employés de la société sont des femmes, ce qui en fait un projet phare sur ce sujet dans le monde des infrastructures.

 

Les résultats attendus à terme
  • 420 MW d’hydroélectricité à l’horizon 2023
  • 30 % de la production nationale d’électricité, soit près de 10 millions de personnes au Cameroun
  • 850 000 teq CO2 évitées par an [1]
Résultats d’impact mesurés en 2019
  • 13 000 emplois directs et indirects soutenus [2]
  • 29 % des employés sont des femmes

[1] Émissions calculées sur la base de la méthode Bilan carbone de l’AFD, fondée sur les puissances installées totales et les estimations prévues sur toute la durée de vie du projet

[2] Impact modélisé (voir notre rapport ESG et Impact en page 8). Consulter notre disclosure statement : www.impactprinciples.org/signatories-reporting

Chiffres-clés
  • 35 ans de production d’électricité
  • 10% de prise de participation

 

« Nachtigal est un projet hydroélectrique majeur pour le Gouvernement du Cameroun dont EDF est fier en tant qu’industriel de référence d’assurer le développement aux côtés de partenaires de premier plan tels que STOA. Construit et exploité selon les meilleurs standards en matière de responsabilité sociétale et environnementale, cet ouvrage de 420 MW augmentera la capacité de production d’électricité du Cameroun de 30 % grâce à une énergie à la fois compétitive et bas carbone.

Nachtigal sera le plus important ouvrage hydroélectrique développé sur le continent africain en financement de projet. Nous souhaitons en faire une référence pour développer de nouveaux projets en Afrique et ailleurs dans le monde, et inscrire notre partenariat avec STOA dans la durée. »

Jean-Bernard Levy – Président-directeur général – EDF

RÉSULTATS ATTENDUS À TERME

420

MW À L’HORIZON 2023

30%

PRODUCTION DES BESOINS EN ÉLECTRICITÉ

EN IMAGES

© Copyright Stoa